Grand Oral : comment trouver la motivation pour réviser ?

Après deux mois de révisions intensives et une semaine d'épreuves écrites pour l'admissibilité au CRFPA, un étudiant normalement constitué est en principe en plein K.O. technique. Il n'a plus aucune motivation à toucher un livre de droit !

Cependant, il ne faut pas oublier que le CRFPA est aussi constitué d'épreuves orales d'admission et notamment le Grand Oral. Il faut donc se remobiliser. Mais quand commencer les révisions ? Comment trouver la motivation ?

Reprendre des forces

Les épreuves d'admissibilité et surtout leur préparation est une période qui prend beaucoup d'énergie surtout si elle intervient directement après une année universitaire en droit.

Il faut donc impérativement que vous preniez plusieurs jours pour vous reposer et vous vider la tête. Certains étudiants profitent de cette période pour partir quelques jours en vacances, d'autres débuteront un stage pour rester dans un certain rythme et dans le milieu juridique.

Evidemment, ces quelques jours ne seront bénéfiques que si vous ne culpabilisez pas de ne pas toucher à vos cours. Il faut vous convaincre que ce moment est déterminant pour réussir vos oraux car les épreuves orales nécessitent une réactivité intellectuelle et une bonne maitrise de votre stress. Ces deux qualités déterminantes de votre réussite ne peuvent être exploitées si vous êtes fatigués.

Cette phase est d'autant plus importante si vous débutez un Master 2 avec une rentrée qui va vous préoccuper. Profitez du rythme de rentrée pour prendre quelques verres en terrasse avec les amis, regarder des séries, voir la famille ou faire du sport.


Retrouver un rythme de travail

Après avoir profité de ces quelques jours OFF, vous allez peut être vous rendre compte que finalement le droit vous manque ! C'est donc l'heure de vous replonger dans les révisions.

Même si vous ne ressentez pas ce manque, il va falloir établir un nouveau rythme de travail en concordance avec celui de la rentrée : cours de Master 2, stage ou travail.

Il est tout à fait possible, même si cela est plus difficile, d'avoir une activité professionnelle ou universitaire en même temps que vos révisions. Tout sera une question d'organisation.

En ce sens, il faut reprendre les bonnes pratiques que vous aviez mises en place pour la révision des épreuves écrites et en particulier, faire un planning de révisions.

Même si le Grand Oral débute en novembre, il convient dès la fin du mois de septembre de reprendre activement les révisions. Attention à ne pas laisser passer le temps en pensant que le Grand Oral est très loin. Il ne faut pas oublier que le programme de révisions est très large et les questions peuvent s'inspirer de l'actualité. Il faut donc dès à présent être alerte des faits d'actualité et de leurs analyses juridiques. Etre attentif à l'actualité fait intégralement partie de vos révisions !


Ne pas penser aux résultats

Pendant toutes vos révisions, il faut impérativement oublier les épreuves écrites et arrêter de faire des calculs sur vos potentielles notes.

Nous vous recommandons de remettre les compteurs à zéro et de prendre cette préparation aux oraux comme celle des épreuves d'admissibilité.

Certains étudiants ont peur de débuter les révisions avant d'avoir leurs résultats aux écrits. Cette peur est naturelle car faire autant d'efforts pour que cela ne serve peut-être à rien est difficile à concevoir et la déception de ne pas avoir les écrits sera alors plus grande.

Mais en réalité, il faut revenir à la base du Grand Oral : contrôler la connaissance juridique générale de l'étudiant et sa maitrise des droits fondamentaux. Autrement dit, tout ce que vous allez réviser vous servira dans vos études ou votre travail voir même votre vie personnelle dans l'hypothèse où vous ne valideriez pas. Aussi, ce sont autant de connaissances qui seront plus faciles à réviser si vous ne validez pas et que vous repassez les épreuves l'année prochaine.

En somme : ne pensez pas aux résultats ! Vivez, foncez et restez motivés !


QUART D'HEURE DE DROIT

Quart d'heure de Droit est une marque déposée

Abonnez-vous à la Newsletter